Accueil /
L'artiste du mois
Voyages d'Armand Jamar en Europe, Algérie et USA
Armand Jamar est né à Liège en avril 1870. Ce fut après avoir obtenu son doctorat en droit à l'Université de Liège qu'il réalise son rêve en s'inscrivant à l'Académie Royale des Beaux-Arts de Liège où ses professeurs furent Evariste Carpentier et Adrien De Witte.

Dès 1896, Armand Jamar expose régulièrement dans sa ville natale mais aussi aux Salons officiels à Anvers, Gand et Bruxelles. Six de ses toiles obtiennent, en 1900, un grand succès au Salon du Cinquantenaire de Bruxelles. La même année, son tableau, "Gros temps à Boulogne" eut la place d'honneur au Salon des Artistes français à Paris.

En 1904, Armand Jamar s'installe à Schaerbeek où il occupe l'ancien atelier de Constantin Meunier.

Très vite et durant toute sa vie, Armand Jamar, toujours en quête de lumières qu'il restitue d'un trait impulsif et intense, se met à voyager en France, en Italie - plus particulièrement à Venise -, en Hollande, où il peint des intérieurs de ferme mieux que les intimistes hollandais, en Espagne, en Algérie et aux États-Unis.

En 1907, il obtient la médaille d'or au Salon des Artistes français à Paris pour son "Intérieur de ferme hollandaise". Dès lors, de nombreux collectionneurs dont le Baron Rothschild à Paris acquièrent ses Oeuvres.

Les premiers tableaux d'Armand Jamar seront influencés par les pré-impressionnistes tels Boudin et Jongkind. De cette époque, il laisse des oeuvres très délicates, aux tons harmonieux, notamment des marines.

Dès 1920, Armand Jamar laissera la lumière - surtout celle des pays baignés de soleil - éclater plus violemment dans des tons purs et vifs. Plus intenses, les formes et les couleurs seront travaillées à la brosse et au couteau pour une manière que le peintre veut vivante, à la fois souple et forte.

Mais c'est vers 1930 que Jamar conquiert le style qui présidera à la création de ses oeuvres les plus puissantes. Le peintre semble alors en totale fusion avec la nature des paysages et des sujets mis en scène. Jamar se laisse de plus en plus emporter par le geste de la main qui tient le pinceau. Mais cette confiance accrue dans l'impulsivité de l'action de peindre qui annonçait, dans une certaine mesure, "L'action painting", reste dominée par le souci d'organiser le sujet en formes rappelant la réalité objective. La fascination de l'espace du ciel, de la pluie ou de la mer, la torsion imprimée aux objets représentés donnent aux tableaux de cette époque une dimension "baroque", dionysiaque, traduite en langage pictural d'une grande souplesse.

Jamar réalise également des aquarelles et des gouaches suivant des procédés bien à lui, déconcertant de virtuosité et de délicatesse. Ce sont en quelque sorte les feuilles "volantes" d'un artiste qui réagit en maître dans le vif de la limpidité et du mouvement.

Les admirateurs d'Armand Jamar, parmi les hommes de lettres et critiques d'Art, furent nombreux. Citons Michel de Ghelderode, Sander Pierron, Edmond Joly, Lucien Jottard, Paul Caso et Joseph Muls.

Armand Jamar fut nommé Chevalier de l'Ordre de Léopold. Autre honneur: celui de l'émission d'un timbre poste, autoportrait de l'artiste, en 1874.

***************************************

Voir les oeuvres de cet artiste


- Liste des précédents artistes du mois

LIU NAN - Chine - Pékin 1958



MYCHAILO DEMTSIU (Distinction honorifique)

EUGENE DE BIE (1914-1983)
TIBOR DENGYEL - Artiste hongrois
BORYS BURYAK, l'artiste dont on parle.
EUGENE DE BIE (Oeuvre au Vatican)

Elizabete MELBARZDE - ARTISTE DE LETTONIE


DENGYEL Tibor -1913-2000 (HONGRIE) - GALERIE PICTURA AETERNA - SABLON-BRUXELLES
JEAN LUYENS (Belgique) AQUARELLES
LA BRETAGNE PAR EUGENE DE BIE ET ARMAND JAMAR
EUGENE DE BIE (1914-1983) ET LE SYMBOLISME
100e Anniversaire de la naissance de l'artiste.
LES ARTISTES DU MOIS DE JANVIER 2013
© 2005 - ART PROMOTION SA - by Optigroup SPRL